« Les libres parleurs  » : l’éloquence à l’ordre du jour


Vendredi 19 avril 2019 s’est déroulée à Montreuil la première édition du concours d’éloquence « Les libres parleurs », sous l’égide du Maire de la ville et du journaliste Clément Viktorovitch.

« Liberté, vraiment ? Égalité, jusqu’où ? Fraternité, pour qui ? » Tel était le sujet sur lequel les neuf finalistes issus des quatre lycées de Montreuil ont été amenés à s’exprimer, après y avoir été préparés par leur professeur, lui-même secondé par un professionnel de la prise de parole en public.

J’ai eu l’immense plaisir de préparer deux des neuf orateurs, Sofiane et Nicolas, tous deux scolarisés au Lycée horticole de Montreuil. Les discours qu’ils ont prononcés vendredi ont marqué le jury et le public par l’optimisme qu’ils ont insufflé, par les mots simples qu’ils ont convoqués afin de porter un formidable message d’espérance.

A l’initiative de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, le nouveau baccalauréat mettra l’oral à l’honneur. Puissent les concours d’éloquence se multiplier! Il faut permettre aux nouvelles générations d’élèves, citoyens en puissance, de ne plus craindre la parole, d’apprendre à la prendre et à la conserver, qu’ils assument de dire ce qu’ils pensent, ce qu’ils veulent, ce dont ils rêvent.

La parole crée la pensée, la pensée crée l’action: à voix haute, la jeunesse française est prête à prendre la parole et le pouvoir!

David Jarousseau

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *