Les slogans « fainéants » des opposants à la loi travail. 1


manifestation anti-loi travail

La manifestation du 12 septembre 2017 était prévue de longue date. Les opposants à la réforme du droit du travail étaient impatients d’en découdre et de faire reculer le gouvernement Philippe. Tout était prêt pour frapper fort.

Coup de théâtre. A quelques jours de la manifestation, Emmanuel Macron fait à Athènes une déclaration tonitruante. Evoquant la réforme du droit du travail qu’il défend, le Président déclare:

Je serai d’une détermination absolue, je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes.

Sidérés par le propos, les opposants au projet de loi n’ont pas d’autre choix que de préparer la riposte. Ils mettent à la poubelle les slogans qu’ils avaient préparés. Dans l’urgence, ils procèdent au détournement du discours du Président, fidèles à l’habile procédé des situationnistes.

« Je suis fainéante », « trop fainéant pour créer un slogan », « mon ennemi, c’est la fainéance ». Voilà tout ce que l’on retiendra de la manifestation du 12 septembre 2017. Autrement dit, c’est un fiasco.

Une fois de plus, Emmanuel Macron a fait preuve d’une adresse rare. Prononcer cette phrase provocatrice à quelques jours d’une manifestation qui peut faire basculer son quinquennat a contraint les opposants à surréagir, à improviser à la va-vite et à se ridiculiser. Au bout du compte, ils ont été réduits à leurs slogans sans originalité. Sans inspiration. Sans poésie. Sans fondement non plus d’ailleurs puisque les légitimes critiques de la loi travail ont été rendues inaudibles. A se demander si leurs slogans cyniques ne sont pas à prendre au premier degré.

En mai 68, on pouvait lire: « l’imagination au pouvoir ». Le 7 mai 2017, elle l’a visiblement pris d’assaut.

David Jarousseau

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Les slogans « fainéants » des opposants à la loi travail.

  • Seb

    Ah bon, je trouve le slogan de la photo ci-dessus drôle, et il me semble qu’il y en a eu d’autres. Et il y a rarement des slogan poétique dans des manifestation sur ce type de thématique
    Macron a fait du buzz en essayant de faire en sorte qu’on pense à autre chose que le contenu de la réforme et en faisant une sorte d’injonction paradoxale (accoler la fainéantise au fait de descendre dans la rue alors que c’est une perte de salaire), mais ça me semble plutôt aider à mobiliser contre lui et ça va lui coller à la peau !