Les nouvelles technologies sont-elles utiles ?


Candy Crush

L’ordinateur et les téléphones portables ont réformé notre façon de rédiger. Depuis, nous quittons progressivement la tradition écrite normale puisque le clavier bouleverse notre rapport manuel à l’écriture. Faut-il pour autant le déplorer ? Internet et les sms sont-ils à l’origine de la dysorthographie et du désintéressement?

Je crois que la question n’est pas là. On peut se contenter de dresser des constats : il demeure que le Progrès est la religion dominante de l’Occident. De plus, les nouvelles fonctions des téléphones portables permettent de faire des expériences très enrichissantes : on peut apprendre un texte ou réviser un programme en utilisant le dictaphone tout en travaillant son éloquence ! Avec la fonction vidéo, il est possible de s’entrainer seul à la prise de parole, comme dans le cadre d’un media training ! Formateurs, coachs, enseignants ont donc le devoir d’engager avec leurs élèves une réflexion quant à la façon d’exploiter intelligemment les nouvelles technologies pour s’améliorer et non plus se divertir.

Cela étant, le désintéressement de la lecture traditionnelle est inquiétante. Il faut lire des genres différents pour se familiariser à la multiplicité des façons de formuler une idée : poésie, philosophie, essai, pamphlet… il faut lire pour savoir communiquer, il faut lire pour faire vivre notre héritage, il faut lire dès que nous en avons le temps. Ce n’est pas seulement un droit,  c’est un devoir que de prendre le temps de le faire.

David Jarousseau

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *