Edward Bernays, Propaganda


Propaganda d'Edward Bernays

Edward Bernays, Propaganda, Éditions La Découverte, Paris 2007

Au début du XXème siècle, les découvertes de Freud ouvrent des perspectives inédites quant aux moyens d’étudier l’inconscient. Edward Bernays, son neveu, s’en inspire largement pour les mettre au service de la propagande publicitaire et en redéfinir les enjeux: « [l]a propagande moderne désigne un effort cohérent et de longue haleine pour susciter ou infléchir des évènements dans l’objectif d’influencer les rapports du grand public avec une entreprise, une idée ou un groupe. » Le conseiller en relations publiques est né.

Pour promouvoir la fonction du propagandiste, Bernays met au point de redoutables techniques de manipulation des masses fondées sur le modèle psychanalytique. La plus célèbre de ses campagnes, qui a consisté à associer la cigarette au « flambeau de la liberté » afin d’attirer le public féminin vers sa consommation, est la cinglante démonstration que l’inconscient collectif est peut-être moins insondable qu’il n’y parait.

David Jarousseau

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *