Mazarin, Bréviaire des politiciens


Bréviaire des politiciens

Mazarin, Bréviaire des politiciens, Arlea, Paris, 2007

Le cardinal Mazarin, successeur de Richelieu à la cour de Louis XIV, a laissé à la postérité un certain nombre de réflexions et d’aphorismes liés au comportement à adopter pour se maintenir dans le sillage des puissants. Mais nous disons qu’en réalité, Bréviaire des politiciens doit être considéré comme un authentique manuel de stratégie sociale et de développement personnel. En effet, Mazarin jette les bases d’une nouvelle définition de l’Homme pris au sens aristotélicien d’animal politique : « animal », parce que la ruse et la cruauté correspondent à notre instinct de conservation ; « politique », parce que l’existence d’autrui exige que nous nous transformions, et ce, conformément à la doctrine qu’il a formulée :

1 – Simule

2 – Dissimule

3 – Ne te fie à personne

4 – Dis du bien de tout le monde

5 – Réfléchis avant d’agir

D’une étonnante actualité en ce qu’elle cherche à se détacher du moralisme, sa pensée ouvre des perspectives stratégiques qu’il s’agit toutefois d’aborder avec la prudence qu’exige notre intelligence : quatre siècles nous séparent du diplomate dont l’ascension sociale exceptionnelle s’est faite par trahison, comme si cela constituait bel et bien le rite de passage de l’homme de pouvoir.

David Jarousseau

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *